Actualités

Des panneaux solaires recyclables : idée reçue ou réalité ?

Des panneaux solaires recyclables : idée reçue ou réalité ?

Des panneaux solaires recyclables : idée reçue ou réalité ?

La question a fait débat depuis plusieurs années : les panneaux solaires photovoltaïques sont-ils réellement recyclables ? Si oui, le sont-ils partiellement ou en totalité ? Au travers de cet article nous allons tenter d’y répondre et de lever le voile sur ces questions environnementales. Les panneaux solaires photovoltaïques sont une manière de produire de l’électricité localement (dans certains cas, il est même possible de consommer directement l’énergie produite par les panneaux, on parle d’autoconsommation photovoltaïque en entreprise), quoi de mieux lorsque l’on souhaite réduire son impact environnemental ? Cependant la trace énergétique passe en grande partie par la question du recyclage.

 

Garantie, durée de vie et trace énergétique d’un panneau solaire photovoltaïque

La garantie d’un panneau solaire est d’environ 25 ans. A l’issue des 25 ans au minimum, l’efficacité du panneau solaire pourra avoir perdu jusqu’à 20% de son efficacité. Toutefois, la garantie n’est pas à confondre avec la durée de vie du panneau solaire, qui peut atteindre 40 ans ! L’énergie nécessaire pour produire un panneau solaire est couverte par sa propre production en moyenne en 2 ans et demi en France. Cela va même jusque 1 an et demi dans le sud de la France. Le panneau va donc produire au moins 10 fois l’énergie de sa fabrication durant sa durée de vie. L’impact environnemental d’un panneau solaire est donc plus faible, d’autant plus qu’il existe aujourd’hui des infrastructures spécialisées dans le recyclage de panneaux solaires photovoltaïques.

1er centre de recyclage européen de panneaux photovoltaïques à Rousset

Pour preuve, le premier centre européen exclusivement dédiée au recyclage de panneaux solaires photovoltaïque a été inauguré par Veolia le 05 juillet 2018 à Rousset dans les Bouches-du-Rhône. Veolia a investit 1 million d’euros dans ce premier site, qui peut traiter 1 300 tonnes de panneaux cristallins par équipe et par an.

 

Dans cette usine, les panneaux sont d’abord décadrés puis broyés. Un process automatique permet ensuite de séparer le verre, le silicium, le plastique ou encore le cuivre. Ce sont tous ces matériaux qui sont réceptionnés dans des sacs tout au long de la chaîne. Les déchets séparés sont ensuite envoyés dans leur filière de recyclage spécifique.

 

Des points d’apport volontaire sont disponibles  pour ceux qui souhaitent se défaire de leurs panneaux solaires photovoltaïques. Au total, ce sont 213 points d’apport volontaire qui sont répartis sur le territoire national. Autre alternative : il est possible de faire retirer les panneaux solaires photovoltaïques directement sur site et sans frais à partir de 40 panneaux.

 

PV CYCLE est en charge du recyclage des panneaux photovoltaïques

 

PV-CYCLE_Logo_normal

PV CYCLE est l’éco-organisme de la filière chargé du traitement et de la collecte de ces panneaux photovoltaïques usagés. Il est financé par une écotaxe prélevée lors de tout achat de panneaux photovoltaïques neufs.

 

 

Panneaux photovoltaïques et terres rares ?

On entend parfois qu’un panneau photovoltaïque contiendrait des terres rares présente sur Terre en quantité limitées et dont l’extraction serait polluante. Stop aux idées reçues ! En réalité, seule la technologie photovoltaïque dite de CIGS utilise deux terres rares (l’indium et le gallium) et celle-ci ne représente qu’une part infime du marché des panneaux photovoltaïques. En effet, 94 % du marché mondial est assuré par des technologies à base de silicium. C’est d’ailleurs ce type de technologie que nous utilisons chez ValEnergies.
Posted in Actualités