Parmi tous les problèmes qui accablent la planète, notre consommation d’électricité en est une des principales causes. La pollution de l’air, le réchauffement climatique et la dégradation des écosystèmes résument bien la situation critique de la terre. Ainsi, l’une des solutions pour résoudre les problèmes environnementaux et préserver nos ressources naturelles est de réduire notre consommation d’électricité.

C’est d’autant plus pertinent puisque la consommation d’électricité en France était de 480 TWh en 2019. En comparaison avec d’autres pays Européen comme l’Italie à 315 TWh ou le Royaume Uni à 325 TWh, la France a une consommation plutôt importante. De plus, l’industrie représente 20% de cette consommation.

 

Les secteurs énergivores et la loi

 

Au sein de l’activité industrielle, 5 secteurs se distinguent par leur consommation énergétique intensive. C’est donc l’industrie du papier et carton, l’industrie agro-alimentaire, l’industrie du caoutchouc et du plastique, la métallurgie et l’industrie chimique qui sont les secteurs les plus énergivores.  Le fait est que ces cinq industries représentent 85% de la consommation d’énergie du secteur industriel.

Au-delà de la consommation d’énergie intensive, certaines contraintes règlementaires poussent les industriels à évoluer vers un mode de fonctionnement plus durable. Entre les nouvelles lois, les normes ou encore les quotas, les industriels se voient forcés de mettre en place une croissance plus verte.

D’ailleurs, les contraintes imposées se focalisent sur quatre axes principaux. Le premier étant la valorisation des déchets. Avec la loi AGEC, les industriels se voient sanctionnés en cas de non-respect des objectifs. Ensuite, les produits toxiques ou chimiques doivent être remplacés afin de minimiser la pollution par dissipation. De plus, grâce aux évolutions technologiques et progrès techniques, les industriels doivent minimiser les flux de matière et d’énergie. En optimisant leurs processus et réduisant leur consommation, les entreprises industriels peuvent largement économiser et minimiser leur impact environnemental. En outre, la transition énergétique est un point essentiel pour toutes les industries. Il s’agit ici de passer à des énergies décarbonées comme l’énergie solaire par exemple.

Pour tous ces secteurs énergivores, une transition vers de l’énergie verte peut se faire à travers des régulations comme la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Cette loi vise le secteur du bâtiment et impose des objectifs en termes d’émissions de gaz à effet de serre ou de part d’énergies renouvelables par exemple. Malgré notre rôle important à tous, décarboner les secteurs énergivores aurait un réel impact sur les émissions de carbone et représente une véritable solution.

En somme, les industriels visent l’écologie industrielle. Cette approche vise à rendre le système industriel compatible avec l’écosystème naturel. Issue du développement durable, cette perspective vise à améliorer les processus industriels au long terme afin de l’inscrire dans la transition écologique.

 

Les exemples chez ValEnergies

 

Chez ValEnergies, nous aidons les entreprises à devenir plus vertes. Nous accompagnons les industriels dans leur transition énergétique. Nous avons effectué plusieurs projets dans des secteurs industriels variés.

Tout d’abord, au sein de l’industrie chimique, nous avons aidé Salveco. Ce créateur de chimie verte a adopté notre solution d’autoconsommation Ellybox. Ainsi, elle fournit environ 32 000 kWh par an et permet à l’entreprise d’aligner son activité à ses valeurs.

Ensuite, dans le secteur de la métallurgie, nous avons Aluk Industries. Chez ce spécialiste de la menuiserie aluminium, nous avons effectué une étude d’efficacité énergétique. Nous avons proposé des solutions pour chaque grosse consommation d’électricité. Cela comprend notamment le chauffage, l’éclairage ou le traitement de l’eau par exemple.

De même, Mondelez vient compléter nos réalisations dans l’agro-alimentaire. Avec une puissance de 300 kWc sur le site de Granville, le groupe espère réduire son empreinte carbone.

Ces exemples ne sont qu’un extrait des réalisations bénéfiques que ValEnergies offre aux gros consommateurs d’énergie. En réalité, électrifier les transports, les bâtiments et l’industrie pourrait faire baisser les émissions de carbone de plus de 60%.

Nous aidons les entreprises à faire le premier pas vers une activité durable et verte. Cependant, la transition ne se fait pas sans difficulté et requiert des investissements massifs et des changements structurels importants.

Categories:

Réduisez vos factures énergétiques avec ValEnergies