Actualités

Nucléaire : l’alarme de la Cour des comptes

Nucléaire : l’alarme de la Cour des comptes

Le coût du nucléaire a bondi de 20 % en trois ans. L’Etat sommé de prendre position sur la durée de vie des réacteurs.

Entre 2010 et 2013, le coût de production de l’électricité nucléaire a bondi de 20,6 %, selon la Cour des comptes. - AFP

Entre 2010 et 2013, le coût de production de l’électricité nucléaire a bondi de 20,6 %, selon la Cour des comptes. – AFP

A quelques jours de la finalisation du projet de loi sur la transition énergétique, qui précisera comment réduire la part du nucléaire à 50 % de la production électrique à l’horizon 2025, la Cour des comptes met la pression sur EDF et sur le gouvernement. Réalisé à la demande de la commission d’enquête en cours à l’Assemblée nationale sur le coût du nucléaire, le rapport publié, hier, tire la sonnette d’alarme sur l’évolution des coûts d’EDF.

Entre 2010 et 2013, pointent les magistrats, le coût de production de l’électricité nucléaire a bondi de 20,6 %, à 59,80 euros du mégawattheure (+ 10,20 euros), soit une hausse bien supérieure à l’inflation : en euros constants, la hausse atteint encore 16 % en trois ans. Le coût de production de l’électricité représente environ 40 % du prix payé par le consommateur (le transport, la distribution et les taxes représentent le solde), et la loi prévoit que les tarifs de l’électricité, qui vont augmenter de 5 % cet été, doivent impérativement couvrir les coûts d’EDF.

Tous les facteurs de coûts ont pesé sur cette dégradation de la compétitivité du nucléaire. Les investissements sur le parc existant ont plus que doublé, notamment pour rattraper un déficit au cours des années 2000. Mais les dépenses d’exploitation (coût du combustible, du personnel, impôts et taxes, fonctions supports) ont aussi progressé de plus de 10 % en trois ans. La Cour des comptes évalue, par ailleurs, le coût du « grand carénage », ce programme de maintenance lourde destiné à prolonger le parc nucléaire d’EDF au-delà de quarante ans d’exploitation, à 62 milliards d’euros plutôt que 55 milliards d’ici à 2025, et même à 90 milliards d’euros d’ici à 2033.

Durée d’exploitation

Le rapport contente les opposants au nucléaire. « La transition énergétique était déjà une nécessité écologique, elle devient un impératif économique et social », a réagi dans un communiqué le député EELV Denis Baupin, par ailleurs rapporteur de la commission d’enquête.

De son côté, EDF se satisfait d’un rapport montrant qu’il n’y a pas de « coûts cachés », et que le prix du nucléaire reste inférieur à celui des énergies alternatives. « Le coût de revient du MWh se situe entre 70 et 100 euros pour les centrales au charbon ou au gaz, et aux alentours de 85 euros pour l’éolien terrestre », avait déjà défendu le PDG d’EDF Henri Proglio à l’Assemblée le 6 mai.

Dans son rapport, la Cour note que « le seul élément qui pourrait avoir un effet à la baisse sur le coût de production est l’allongement de la durée d’exploitation des réacteurs de 40 à 50 ans », une demande soutenue par EDF. Avec une durée d’exploitation allongée, la Cour des comptes évalue le coût moyen de production du parc à 61,60 euros du mégawattheure entre 2011 et 2025, 10 % plus cher que ne le prévoit EDF.

Renvoyant aux questions de sûreté et sans prendre positon sur le fond, la Cour des comptes demande en tout cas de ne pas tergiverser sur le calendrier. Ainsi, elle « insiste sur la nécessité de prendre position (…) sur le prolongement de la durée d’exploitation des réacteurs au-delà de 40 ans ». De quoi « permettre aux acteurs, notamment à EDF, de planifier les actions et les investissements qui en résulteront ».

Véronique Le Billon

Article des Echos, véronique Le Billon, publié 27/05/14

 

RT @medef: .@N_Hulot présente son Green New Deal et les 3 principes qui guident son action : Prévisibilité, irréversibilité et progressivit…
Dilemme pour les entreprises : agir maintenant ou attendre d'y être contraint ? Pour les proactifs, il existe des s… https://t.co/NuxcjhlKHC
RT @alexisfrogerpro: Olivier BECHU, dirigeant @VALENERGIES interviewé à la #ccitv au #ForumIndustria @CCIcotedazur @PetitesAffiches https:…
Superbes interventions de @CafesMalongo @ManeGroup et Barbero Transports ! #smartenergy for #smartindustryhttps://t.co/NXZ07mPmj2
« Être accompagné par @ValEnergies pour un projet d’#autoconsommation, c’est rassurant » Patrick Barbero, DG de Bar… https://t.co/D0nA95x9zK
« Produire notre propre energie solaire va aussi nous permettre de faire des économies » Patrick Barbero de Barbero… https://t.co/uIkvrPkE2x
David Vauchot de @ManeGroup : «  nous sommes certifiés #iso50001 pour améliorer notre perf. energétique et réduire… https://t.co/xVKVeFNoMp
Emily Neyme présente les initiatives de @CafesMalongo en matière d’énergie durable à #industria https://t.co/6lTm1EoQ1Y